Mystérieux processus de création

Affichages : 293

Ah ! la création... Après avoir dessiné le dessin sur le tissu, les fournitures viennent donner vie à la broderie : soutaches, perles, paillettes, canetilles, fils, application de tissu s'invitent et prennent place grâce au crochet de Lunéville et à l'aiguille. Mais sous cette apparente simplicité d'exécution se cache un processus très puissant et surtout très surprenant.

L'orientation de la création ne naît généralement pas d'une idée préconçue. Pour ma part, il s'agit souvent juste d'une certaine intuition, souvent une intuition de couleur d'ailleurs et de certaines matières que j'ai envie d'utiliser. Mais tout se passe souvent bien autrement qu'on l'avait intuitivement imaginé ! Les 1ères fournitures font leur entrée et tout devient soudain différent, flexible, interchangeable. L'intuition positive se transforme en sentiment confus et s'en suit alors un moment de doute, de stupéfaction et de décontenancement, presque de désemparement et de non-sens. Alors deux solutions s'offent au créateur à cette étape : soit s'obstiner à rester dans la couleur et le premier choix de la fourniture (mais c'est alors mourir en quelque sorte et arrêter le processus, dire adieu à la création car le malaise ressenti et le décalage avec soi-même sont trop importants) ; soit, courageusement, accepter de changer, de se laisser modeler, de se laisser emmener et surprendre, accepter là aussi de mourir un peu mais pour renaître et s'ouvrir à autre chose. Pour cela, il faut se mettre au travail, repenser les choses autrement, essayer d'autres couleurs, réfléchir, parfois même ne plus dormir, inventer, imaginer pour enfin TROUVER. L'acceptation du processus de création se déroule toujours ainsi : envie, élan, puis doute, perte, quête et finalement justesse. C'est un mouvement incessant, parfois fulgurant, parfois interminable mais toujours en action jusqu'à la dernière perle, la dernière paillette, le dernier fil, le dernier point d'arrêt, celui ou celle qui scelle définitivement une création. Le résultat est alors totalement vrai, tellement il est proche, tellement il est juste de ce que l'on ressent ! Ce merveilleux processus, tout à la fois épuisant et régénérant, est celui de la vie finalement... pour autant que l'on vive en étant disponible et prêt à saisir les moindres souffles, à se renouveler sans cesse, progresser et être en harmonie avec soi-même et le monde qui nous entoure !

DSCF5023 DSCF5024 DSCF5025 DSCF5028 DSCF5032